AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Satine - Le satin c'est doux... mais ça glisse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Messages :
73
Date d'inscription :
18/08/2013
Statut civil :
Célibataire
Âge :
21 ans
Pseudo :
mahana
Age :
23
MessageSujet: Satine - Le satin c'est doux... mais ça glisse.   Lun 26 Aoû - 8:53

Détrompes-toi, car je suis aussi blanche qu'une brebis qui se roule dans la boue...

Hey les petits sorciers! Moi c'est Satine Ivy-Blue Ortega, j'ai actuellement 21 ans et je le vis relativement bien. Je suis d'origines Françaises et Espagnoles et je suis né(e) le 15 décembre 1992 à Bordeaux. A Angirraq, je suis Etudiante en Médicomagie en 11ème année et je fais partie du groupe Qitiq. Pour ce qui est de ma vie matrimoniale, je suis Célibataire et en plus de ça, je suis Hétérosexuelle, soyez pas triste. Finalement, on dit souvent que je ressemble à Gemma Arterton, et tout ça grâce à FY!Gemma Arterton.



    Vous êtes plutôt tête de mule ou agneau ? Dites nous en plus sur votre caractère.
    Satine, derrière son visage mutin et candide, se cache en réalité un vrai bout de femme. Tout d'abord très volage et séductrice, elle use et abuse de ses charmes, papillonne d'homme en homme et ne laisse au final personne indifférent. Très secrète, elle ne s'ouvre jamais vraiment et laisse toujours une impression d’inachèvement aux gens avec qui elle parle. Véritable tête brûlée, elle fonce dans le tas, indépendante et ne demande l'avis de personne tant qu'elle sait ce qu'elle fait. Satine est ambitieuse et cherche toujours a atteindre les buts qu'elle s'est fixée. Son indépendance lui vaut de nombreuses remarques auxquelles elle répond par des coups bas bien placés, sachant être une véritable peste par moments. Malgré cela, elle reste une bonne amie qui sait être à l'écoute et être gentille quand il faut. Elle est même plutôt drôle et bout-en-train avec ses amis. Elle n'a cependant aucune notion des liens fraternels et trop de proximité avec ses amis peut la mettre mal à l'aise.

    Nous avons tous nos lubies, manies et autres habitudes, quelles sont les vôtres ?
    Satine est métamorphe. Elle peut changer d'apparence à sa guise et ce depuis sa naissance. Elle est la seule à avoir ce don dans sa famille. Elle est allergique au chocolat depuis qu'elle s'est envoyée cinq tablettes de chocolat noir en secret à l'âge de six ans. Elle a tendance à lever les sourcils lorsqu'on lui parle. Elle parle couramment espagnol. Malgré sa formation, elle est hémophobe et ne supporte pas vraiment la vue du sang, il lui est déjà arrivé de faire deux ou trois malaises, mais elle essaye de surmonter sa peur. Son patronus prend la forme d'un cygne. Elle joue très bien du piano. Le matin, elle ne peut manger que des tartines au beurre et rien d'autre. Elle adore l'odeur du café, mais ne supporte pas d'en boire. Elle déteste l'alcool, sauf les coktails fruités. Elle est déjà allée en boîte de nuit moldue et ne remettrait les pieds dedans pour rien au monde. Satine est également très frileuse, ce qui n'est pas très compatible avec la situation géographique de l'école. Elle ne porte jamais de chaussettes blanches. Elle est plutôt douée en sortilèges informulés et son moyen de locomotion favori est le transplanage. A Beauxbatons, elle a reçu le prix officieux de l'élève qui a reçu le plus d'heure de colle. Elle a un problème plutôt marqué avec l'autorité et se sert de son don pour faire tourner les professeurs en bourrique.

    Que pensez-vous du rassemblement d'élèves au sein de l'école ? Comment le vivez vous ?
    Satine n'a pas vraiment d'opinion sur le fait que tout le monde soit regroupé en un seul et même lieu, mis à part la folle idée que si les mages noirs attaquaient ils auraient tout le monde à portée de main. Elle est venue à Angirraq pour calmer ses parents qui s'inquiétaient et avoir la paix. Mais elle trouve cette école vraiment géniale quand même. Les possibilités sont mille fois plus grandes qu'à Beauxbâtons et le nombre de jeunes hommes aussi par la même occasion. Elle voit dans ce rassemblement d'élèves un grand terrain de jeu et le regarde d'un air tendre. D'autant plus qu'elle n'a aucune difficulté à s'y intégrer. Elle a juste beaucoup de mal avec le lieu, étant très frileuse et n'aimant pas beaucoup le froid. Mais elle s'y fait petit à petit, comme pour tout.


pseudo : Mahana. prénom : Camille. âge : 18 ans pays : Tahiti, mais France en fait. présence : 7/7j 24/24h haha =P. t'es arrivé(e) ici comment ? J'ai suivi le lapin blanc et pfiouu. tu trouves Angirraq comment ? C'est un peu mon bébé, alors je suis pas objective. commentaire de la fin : Rock le dance floor baby lalala .
Code:
[code]Gemma Arterton - Satine I-B Ortega[/code]


Dernière édition par Satine I-B Ortega le Jeu 29 Aoû - 21:57, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages :
73
Date d'inscription :
18/08/2013
Statut civil :
Célibataire
Âge :
21 ans
Pseudo :
mahana
Age :
23
MessageSujet: Re: Satine - Le satin c'est doux... mais ça glisse.   Lun 26 Aoû - 8:54

A freshmen generation of degenerate beauty queens ♥

« Mon dieu ! Mais pourquoi ma fille a-t-elle les cheveux verts ? » Une chambre d’hôpital, une mère effarée, un père hilare et un nouveau né aux cheveux verts. Voilà l’ambiance plutôt détendue dans laquelle est née Satine. Cette dernière s’avéra être une métamorphomage, soit une sorcière ayant le don de changer d’apparence. Ses parents prirent cette nouvelle avec beaucoup d’humour et son grand frère adorait l’embêter pour la voir changer de couleur de cheveux ou de couleur tout court. Son père, Antonio , un sorcier espagnol au sang-mêlé et sa mère, Clémence, également sang-mêlée tenaient tous deux un magasin de balais dans un petit village du sud de la France. Satine grandit dans une famille plutôt nombreuse. Après son frère et elle, deux jumeaux pointèrent le bout de leur nez, suivit par une autre petite fille. Ils étaient donc cinq, à courir entre les pattes de leurs parents. Et la jeune femme ne le vous dira jamais assez, grandir dans une telle tribu, ça forge un caractère. Il faut savoir tenir tête à ses parents ou aux plus jeunes pour ne pas finir punis à la place d’un autre, il faut également faire preuve d’inventivité dans les cachettes à bonbons. Mais la générosité et le sens du partage est aussi nécessaire. Satine a surtout développé un instinct maternel auprès de sa petite sœur qu’elle devait très souvent garder. Cette dernière de cinq ans sa cadette fut en effet son petit rayon de soleil lorsqu’elle arriva.

Satine a développé ses pouvoirs à l’âge de six ans, en même temps que les jumeaux alors âgés de quatre ans. Ces derniers avaient allumés sans le vouloir les bougies posées sur la table et cette dernière avait alors pris feu. Satine complètement effrayée avait alors éteint l’incendie par un excès de peur. Suite à cela les parents rassurés de savoir leur progéniture dotée de magie, étaient retournés à leurs occupations. A onze ans, tout comme son frère, la petite fille reçu la jolie lettre de l’école de sorcellerie française et finit par rejoindre ses rangs. Là-bas, elle se rendit compte que son don de métamorphomage lui permettait de faire des bêtises sans être repérée et finit même par être élue l’élève qui reçu le plus d’heure de colle lors de sa troisième année. Il faut dire qu’elle faisait tout pour énerver les professeurs et passaient son temps à plaisanter et à faire rire ses camarades. Un jour, alors qu’ils étaient en cours de potions, qui était pourtant sa matière préférée, elle prit l’apparence d’un cochon pour imiter le professeur qui était alors bien en chaire. Bien entendu cela ne rata pas et malgré le fou rire général, elle s’en sortit avec une dizaine d’heures de retenue. Pourtant elle a toujours été une bonne élève, adorant les potions, la botanique et les cours de sortilèges. Elle excellait en métamorphose, mais son don y était bien entendu pour quelque chose.

Satine découvrit également l’amour et l’attirance homme/femme, chose normale à l’adolescence. Elle prit alors conscience que son corps changeant et plutôt bien proportionné avait tendance à attirer et à plaire aux garçons. Elle avait donc trouvé un nouveau moyen de s’amuser. A à peine quatorze ans, elle perdit sa virginité avec un élève bien plus âgé qu’elle. Jamais elle ne regretta son geste, bien contente d’avoir commencé avec quelqu’un d’expérimenté. Satine est ce que l’on appelle couramment une Marie-couches-toi là, bien qu’elle ait une préférence pour le terme « volage ». Elle ne cache pas aimer les plaisirs charnels, ce qui ne l’empêche pas de choisir qui elle entraine dans ses draps. Ayant tendance à se faire désirer plutôt qu’à supplier les hommes, elle se créa une image de femme fatale et intouchable, ce qui eut pour effet d’attirer pas mal de damoiseaux alors tombés dans ses filets et continuent à se faire piéger.

Arrivée en septième année et ayant obtenu la note maximale à ses examens, elle se tourna vers la branche de médicomagie, désirant pouvoir sauver des vies et s’occuper des malades. Elle découvrit alors qu’elle ne supportait pas le sang, tournant de l’œil dès qu’une goutte jaillissait. Et alors qu’elle aurait pu changer de voie, elle s’entêta et décida de vaincre sa peur pour terminer sa formation.
Puis les choses s’accélérèrent. Les rumeurs concernant les mages noirs prirent de l’ampleur, inquiétant ses parents qui se devaient de prendre soin de leurs enfants. Satine pour avoir la paix, avait pratiquement pris la décision de quitter l’école et d’aller trouver un emploi, histoire de ne plus avoir à entendre les jérémiades de sa mère, quand elle entendit parler d’Angirraq. Elle décida de s’y inscrire pour sa onzième année, entrainant avec elle ses frères et sa sœur.

La vie dans cette école est tout à fait différente. Satine ne parle pas un mot d’anglais, bien qu’elle soit parfaitement bilingue en espagnol et a donc du mal à communiquer avec les élèves des autres maisons. De plus, la demoiselle est très frileuse et ne supporte que difficilement la température au sein de l’école. Il n’est pas rare de la voir le bout du nez rougit et de l’entendre éternuer à cause d’un énième rhume. Placée au sein de la maison Qitiq, elle continue sa formation de médicomage, prenant soin de ses cadets, respectivement en neuvième et sixième années. Elle continue également à faire tourner la tête aux hommes et ne se gène pas pour les faire tourner en bourrique, elle s’est cependant calmée, l’âge faisant. Désormais, sa réputation de semeuse de trouble s’est effacée pour laisser place à celle, moins négative, de fille mystérieuse et totalement inaccessible. Il faut dire qu’un jeune russe pourrait lui avoir tapé dans l’œil, reste à savoir si cela est réciproque ou bien si Satine peut continuer à baver sur sa musculature alléchante depuis son fauteuil. Il semblerait pourtant qu’elle se fasse des films et que le patronyme du jeune homme empêche une quelconque approche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Satine - Le satin c'est doux... mais ça glisse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» vernis satiné
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Aristide : « Sélection mais pas d’élections ! »
» Haitiinfos: Il n'est pas neutre mais il essaye d'être objectif

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Gare de Barrow, voie 18 Ø :: 
Les dossiers d'inscriptions
 :: Bienvenue à Angirraq
-